YAMA-UBA sorcière et guérisseuse

Présentation

 

  • Nom de sorcière : Yama-Uba

J’ai choisi ce nom en tant que médium et par mes enseignements dans le yoga-Nidra, la relaxation, la méditation.

 

Bien sûr, le yoga Nidra n’a aucun rapport avec Yama-Uba, célèbre sorcière Japonaise, car le yoga Nidra est le sommeil conscient de Shiva et le Shivaïsme vient du Nord de l’Inde.

 

Mais, précision s' oblige, sur la bonne réputation du bien-être et de l'art de vivre concernant  le Japon, pour le Zen, le bien-être (bain et massage), les plantes médicinales, Bouddhisme.

 

Et, qui ne sait pas, au sujet de la célèbre sorcière Yama-Uba, que celle-ci serait une pensée d’un moine Tibétain ?

- C’est une question à méditer, car cela revient à dire, que nous pouvons penser quelque chose pour le voir apparaître ?! 

 

Médium, un peu de Soi en nous tous

 

Tout, comme la magie, la médiumnité a des niveaux.

Et,  dans le cas contraire, comment pourrions-nous faire pour passer d’une malédiction à une bénédiction ?

 

Cette montée spirituelle est semblable à un chemin. Celui-ci m'a permis de bien connaitre et de reconnaître :

  • Les maux de l’âme, de l’esprit, de les traiter dans une approche thérapeutique. 

 

 

J’ai travaillé durant des années à ce cheminement personnel avec :

  • Chaman
  • Sorcier
  • Yogi

 

A ce jour, je travaille à mon atelier, sur rendez-vous et j’anime des petites conférences.

 

Parcours professionnel :

 

Professeur du yoga Natha et Nidra, j’ai suivi également des formations complémentaires :

 

  •  Bien-être
  •  Fleur de Bach,
  •  Lithothérapie
  •  Plantes médicinales
  •  Sophrologie
  •  Voyante professionnelle

 

 

A votre écoute pour plus de renseignements, pour un rendez-vous, vous pouvez directement vous adressez par téléphone, dans la messagerie du site et à la boutique Quinté Sens. 

 

Dans le cas, ou,  vous souhaitez en savoir plus, sur le rêve et les différents états de conscience, la médiumnité, les chakras, la méditation, les pouvoirs psychique, vous pouvez suivre les parutions sur la page Facebook. 

 

 

Christine